Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

A ma mère, et à toutes les femmes du monde, dépositaires de vertus, de sagesse et de patience.

Posté par: Sidy Ady DIENG| Jeudi 08 mars, 2012 12:24  | Consulté 1023 fois  |  1 Réactions  |   


 

A   MA MÈRE

Te voilà assise sous l’arbre séculaire
Sur ta natte, les cauris scrutent l’horizon des secrets
Le soir qui tombe distille les couleurs de tes pagnes
Et rend à tes gestes la solennité de l’aube

Le jour qui somnole déjà
Épie cependant secrètement nos confidences
Et nous sommes là à nous regarder
Et à nous parler en silence

O mère !
Ne me laisse pas sombrer dans l’abîme de l’absence
Raconte-moi l’histoire acrimonieuse du  rêve trahi
Ayant fait de ta jeunesse florissante et radieuse
Des ondées de larmes douloureuses et torturantes

Je sais maman !
Que les souvenirs s’attardent parfois aux portes de la mémoire
Je sais aussi qu’il existe des silences césariens qui parlent
Et des silences qui râlent au-delà des regards qui accusent
 
Je te demande pardon pour mon impuissance
Mais je te rendrai le bonheur qu’ils t’ont volé
Peu m’importe l’inépuisable procession du temps
Je puiserai toujours dans les réserves du cœur
Pour maintenir le reflet de la flamme vivace

Peu m’importent
Tes doigts qui tremblent
Tes traits qui s’affaissent
Tes cheveux qui blanchissent

Tu ressembles à une chaumière délabrée
Qui résiste hardiment à la fureur des cyclones

Ton rendez-vous avec le bonheur
Restera entre mes doigts fébriles
Un filet qui devant l’éternel se tisse

Une averse de vœux exaucés
Une pluie qui inondera tout
Comme un océan de lait autour d’un îlot de bouillie

Rappelles-toi Maman !
Tu m’as appris à aimer le ciel qui menace
Mon cœur respire quand s’amoncellent les nuages
Lorsque la pluie se hasarde à tomber sur cette terre
Mon bonheur est un immense fleuve sortant de son lit  

Je t’enverrai ce soir
Les premières gouttes de pluie et le parfum des limons
Je t’enverrai la vie dans une motte de terre
Où nous planterons ensemble  nos rêves

Mous tendrons enfin les mains pour cueillir l'absolu
Et nos pas géants s'en iront vers l'infini
Pour ne plus jamais revenir en arrière

Le jour choisira alors de mourir enfin
Dans les bras d’un crépuscule tendre
Ils ne seront plus seuls à pâtir de leur destin
Seuls à mêler ineffablement leur sang et leur sueur

Dans le ciel qui tentera d’endiguer les couleurs
Rudement secouées par la vive peur de vieillir
Une bande d’oiseaux blancs heureux comme des enfants
S’éloignera doucement vers le couchant

Conquérante farouche la nuit brandira sa lame d’ombre
Son œil malicieux roulant dans un cercle lumineux
Ce sera le moment où la misère crue et nue
Enfilera enfin sa céleste robe de noces

Rassasiée, ivre de lumières et de gloire
Dame nuit se surprendra encore à enfanter le soleil

Certes la beauté du jour ne souffre guère de conquête facile
C’est l’amour impossible que l’on cherche toujours

Et pourtant  j’ai fais le serment de t’offrir le plus beau des jours
Je passerai ma vie entière à bâtir ce rêve dans le creux de mes mains liées

Sidy Ady DIENG
Poète, Lauréat 2004 du BSDA
 


 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Sidy Ady DIENG,
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Août, 2012 (17:29 PM) 0 FansN°:1
JOLI POÈME

Ajouter un commentaire

 
 
Sidy Ady DIENG
Blog crée le 09/02/2012 Visité 158884 fois 9 Articles 505 Commentaires 15 Abonnés

Posts recents
Mon après-midi à la DIC, Motif : « des indemnités……indument perçues dans le cadre du Projet JAXAAY ».
Mon après-midi à la DIC !
Thoma Isidore SANKARA : le Capitaine Peuple !
A une Princesse nommée : Sokhna Asta Waalo DIENG
Al Maktoum : Le digne fils de Serigne Babacar
Commentaires recents
Les plus populaires
Al Maktoum : Le digne fils de Serigne Babacar
LETTRE OUVERTE A SIDY LAMINE NIASS
Mon après-midi à la DIC, Motif : « des indemnités……indument perçues dans le cadre du Projet JAXAAY ».
Mes 4 Vérités sur la Politique de l’Assainissement au Sénégal
A ma mère, et à toutes les femmes du monde, dépositaires de vertus, de sagesse et de patience.